livre cuisine italienne
Autres gourmandises / Belles rencontres

On va déguster l’Italie, F.R. Gaudry

Voyage en livre dans la cuisine italienne

Parce que je vais le redire, je suis gourmande. De bons produits, de bonnes recettes, de moments partagés autour de la table. Parce que je ne l’ai peut-être pas encore dit, j’adore l’Italie. Pour beaucoup de raisons mais surtout sa cuisine et tous les voyages qu’elle provoque. En plus, proximité oblige, on a ici juste un tunnel à traverser, pour aller se régaler en Italie. Ceci explique peut-être cela. Mais depuis aujourd’hui et ce livre, c’est la cuisine italienne qui vient à moi.

Il y a d’abord, une émission “hebdo qui sort les crocs et passe au grill toute l’actualité de la gastronomie”, tous les dimanches sur France-Inter.  On va déguster, parle de la cuisine dans son ensemble : produits, terroirs, chefs, recettes, histoire. Puis il y a des livres : On va déguster, On va déguster la France et enfin, mamma mia! L’Italie! Une véritable encyclopédie de la cuisine italienne. Une encyclopédie qui part dans tous les sens! Du Trentin à la Calabre, des antipasti aux dolci, de l’antiquité à nos jours. Une somme d’informations en tous genre, essentielles, sérieuses, futiles, burlesques qui fait de ce livre une encyclopédie globale de tutta la cucina italiana. Des comptines qui parlent de tomates, la recette de la panne cotta, un inventaire de la Pasta, les voyages de la pizza… Ce livre est un voyage à lui tout seul.

cuisine italienne
On va déguster l’Italie, François-Régis Gaudry, Editions marabout

Tutta la cucina italiana

Il y a tout ce qui me régale déjà, et j’y trouve aussi de nouvelles envies. La pompia, le macho di fave, le farrotto. Et en attendant d’y retourner, c’est ici, à la maison que je vais les tenter. Les recettes sont courtes, bien découpées et devraient être plaisantes à réaliser. Une fois que ces délicieux plats seront sur la table, je pourrais aussi ouvrir le livre pour choisir avec quoi les boire. Et peut être que ce sera avec un verre de vin orange, fermenté en amphore ou alors un moscato di Pantelleria. Ce livre est un appel à la gourmandise. Et j’en ai vu plus d’un craquer à le feuilleter. Il a même provoqué du débat, au moins sur les carbonara. Ses pages mettent les papilles en alerte, ouvrent de nouveaux horizons. Il a été réalisé avec des contributeurs français et italiens. Les passerelles sont nombreuses entre les deux pays, qu’il s’agisse d’histoire, de langue, d’influence. Et ça aussi c’est raconté. Quand je vous dit que ce n’est pas qu’un livre de cuisine italienne. Ou alors si, mais la cuisine avec une majuscule avec ce qu’elle a de généreux.

D’accord, il est un peu lourd, un peu grand, pas très pratique à poser à côté des casseroles, mais avec cette somme d’érudition cela s’entend. Moi de toutes façons, je le vois plus comme un livre de voyage, d’évasion, à feuilleter au fil de l’émotion, tranquillement installée dans le canapé. A rêver que nos escapades italiennes reprennent vite, pour qu’on trinque à nouveau à la dolce vita, en terrasse sous un olivier avec un Milano-Torino.

%d blogueurs aiment cette page :